News

Nadège Bobillier-Chaumont de retour sur la glace de Jean régis

Published on 22 avril 2012 under Patinage Artisitque

Nadège Bobillier-Chaumont entourée de Claudie et Didier Lucine - © TORCHIO Sébastien

Nostalgie pour les uns, plaisir et satisfaction pour les autres. Les championnats de France par club sont aussi l’occasion de vivre ou revivre des séquences émotion.

Ce fut une nouvelle fois le cas ce week-end sur la glace de Jean Régis à Annecy avec le retour d’une ancienne championne de France, Nadège Bobillier-Chaumont, venue, le temps de quelques instants, renforcer l’équipe du SGA. Un plaisir non dissimulé pour l’encadrement d’Annecy, mais aussi pour tous les spectateurs présents vendredi dans les tribunes.

Si les années se sont écoulées depuis sont dernier couronnement, force est de constater que la double médaillée tricolore – 2005-2006 - n’a rien perdu de son toucher de glace. L’émotion est toujours papable lorsqu’elle fait son entrée sur la patinoire et les souvenirs de son interprétation de « Vole » de Céline Dion, ressurgissent irrémédiablement.

Il était dès lors impossible de ne pas tomber sous le charme de cette demoiselle devenue désormais une grande dame.

 Annecy Infosports : Nadège, comment s’est organisé ton retour sur la glace ?

Nadège BC : Ce n’était vraiment pas prévu, surtout qu’en ce moment je suis en plein partiel. Les entraîneurs du SGA m’ont contactée il y a quelques semaines pour savoir si je souhaitais rechausser les patins pour palier au manque de patineurs en 2ème division. Je me suis dit que cela ne coûtait rien d’essayer et après quelques entraînements, où les sensations étaient bonnes, j’ai décidé de relever le défi.

 AIS : Une aventure qui ne doit pas être facile ?

NBC : Disons qu’il n’y a vraiment qu’un an que j’ai totalement coupé avec le patinage. Auparavant j’effectuais des galas avec Philippe Candeloro et du coup de rechausser les patins ce vendredi, ça a été tout de même difficile. Mais je l’ai fait et en 3 / 4 week-end d’entraînement j’ai réussi mon pari.

 AIS : Ça ne te donne pas envie de revenir pour quelques apparitions sur la glace d’Annecy ?

 Nadège Bobillier-Chaumont - © TORCHIO SébastienNBC : Pour la compétition à haut niveau, c’est tout à fait hors de question. (Rires) Sinon pour participer à des spectacles, des exhibitions, patiner pour le public et se faire plaisir c’est vraiment tentant.

 AIS : Les échos du bord du glace font état d’un toucher de glace encore bien présent.

 NBC : Oui tout à fait, c’est ce que l’on m’a dit, ce qui me conforte dans cette optique de participer à des spectacles. Mais ça ne se fera réellement qu’après la fin de mes études et l’obtention de mon diplôme d’ostéopathe. Rien n’est fait toutefois.

 AIS : Tu es toujours attachée au club du SGA. Est-ce que tu suis son évolution et celle des patineurs ?

 NBC : Bien entendu. Je suis à travers la presse, Internet et puis je reviens de temps en temps ici. Ça fait toujours plaisir de revoir les personnes avec qui je m’entraînais. Ça a été une grande période de ma vie tout de même.

AIS : Comment as-tu vécu ces retrouvailles avec toutes celles et ceux que tu connaissais auparavant, comme Kim, Léna … ?

 NBC : Un accueil très chaleureux. A bras ouverts. Beaucoup d’émotion de chaque côté … c’était très sympa.

 AIS : Tu es en possession du Brevet d’état, est-ce que l’on aura l’occasion de te retrouver sur le bord de la glace d’Annecy ?

 Je ne sais pas, à voir. L’objectif reste pour le moment mes études. Après quoi si une bonne opportunité se présente, je l’étudierai.

Tagged: , , , , , , , , , , , , , , , ,