News

Rugby, 16ème de finale retour, Fédérale 2 : Annecy élu au second tour

Published on 7 mai 2012 under Rugby

US Annecy 36-13 St Savin Sportif

l'US Annecy qualifié pour les 8ème de finale - © TORCHIO SébastienEn ce dimanche d’élection présidentielle, l’US Annecy et le Saint Savin Sportif étaient de nouveau conviés à livrer bataille pour gagner le droit d’accéder au 2ème tour des phases finales, dans les faits, les 8ème de finale du championnat au terme desquels se gagnera le droit d’accéder à la Fédérale 1 la saison prochaine. Annecy abordait cette manche retour avec un certain avantage, puisque nanti de 4 points d’avance au niveau du terrain et d’un goal average favorable de 10 points. Un matelas qui permettait aux locaux d’attendre des isérois placés dans l’obligation de faire un résultat mais pas suffisamment épais pour penser déjà à la confrontation du prochain tour, probablement contre Aubenas. En étouffant toute intention de révolte iséroise d’entrée de jeu, Annecy aurait alors toutes les cartes en main pour gérer à sa guise les 80 minutes les séparant du match pour l’accession.
Pour ce faire, et afin d’utiliser les ressources de tout son groupe, le staff technique annécien avait procédé à quelques roulements en titularisant d’entrée de jeu BATIGNE, RUYS, BOGDANOFF, JIMENEZ et GIDEL aux dépens de VIGNE-DONATI, DESFOURS MARIN et CHARVAT, remplaçants pour la circonstance, alors que REGHIS sortait du groupe dans lequel AVETTAND faisait son retour en lieu et place de PERRET venu grossir les rangs de l’infirmerie aux côtés de CABARET et de LARGUET. Bref, à condition de ne pas laisser leurs esprits divaguer dans les rangs locaux, les conditions étaient idéales pour entériner une qualification tant attendue pour la suite de la compétition.

D’ailleurs le début de la rencontre témoignait parfaitement de l’état d’esprit des annéciens, dont l’entame fut caractérisée par beaucoup de sérieux, un gros engagement physique sur les zones de combat et une remarquable organisation défensive qui allait permettre de sérieusement contrarier les envies de victoire du XV nord-isérois. Car afin d’entretenir un quelconque suspens, Saint Savin était fermement décidé à imposer un combat de tous les instants à son hôte, se basant en cela sur la solidité de son pack, sur ses aptitudes à bonifier d’éventuels ballons de récupération et sur la précision du jeu au pied de son ouvreur, PETETIN. Un plan qui aurait pu se dérouler sans accrocs si le XV haut savoyard s’était jeté joyeusement à l’assaut de la défense iséroise en affichant un gros volume de jeu. Sauf que Annecy ne s’est pas découvert, a relevé le défi proposé par le pack adverse en se montrant bien mieux organisé et plus guerrier, a chloroformé toutes les bonnes intentions des hommes de Stéphane GLAS et de Paul GRAN en leur imposant un pressing défensif dont ils ne parviendront jamais à se défaire. Ainsi, en privant Saint Savin de bons ballons à la touche, en imposant un impact physique supérieur sur toutes les zones de contact, en s’évertuant à rejouer avec justesse les ballons perdus par des sainsavinois rendus à l’état d’impuissance, Annecy a lentement mais sûrement bâti sa victoire. Dans une partie bien plus cadenassée que la première manche, c’est l’équipe ayant le moins de déchet technique qui pourrait entrevoir la victoire. Car bien que Saint Savin soit parvenu à ouvrir d’entrée la marque d’une superbe pénalité bottée par PETETIN des 45m gauche en coin (2ème), JORDAN n’allait pas tarder à lui répondre, matérialisant ainsi la supériorité de son équipe plus précise dans son expression, plus dynamique, jouant plus souvent en avançant sur son adversaire qui fera preuve de trop de fébrilité et d’indiscipline pour entraver la marche en avant du XV haut savoyard. Ainsi, le buteur annécien aura l’occasion de frapper à 3 reprises de près aux 4ème, 17ème et 27ème permettant ainsi à ses couleurs de mener logiquement par 9 à 3. La demi-heure de jeu allait même s’avérer fatale pour les isérois. Une touche non trouvée par PETETIN sera le prétexte d’une relance de JORDAN qui traversera la défense adverse avant de retrouver ses partenaires pour faire rebondir l’action. Une charge plein axe de KUTIL puis une transformation du jeu au large permettront à la paire de centre annécienne JIMENEZ-SERIEYS de se jouer de la défense visiteuse, ce dernier s’en allant tranquillement inscrire le premier essai annécien et son premier sous la tunique bleue et blanche. Avec la transformation de JORDAN, Annecy s’en allait vers la pause citron nantie d’une avance de 16 à 3 (32ème) qui sonnait le glas des derniers espoirs adverses en dépit d’une ultime pénalité bottée par PETETIN à la sirène (16 – 6 à la 40ème).

A la pause, les positions semblaient désormais clairement établies, la qualification annécienne se dessinait de plus en plus, Saint Savin faisant preuve de trop de maladresse, manquait de vivacité pour déstabiliser un XV haut savoyard qui faisant preuve de maîtrise et de concentration.

US Annecy - St Savin sportif - TORCHIO SébastienDu coup, la seconde période sera beaucoup plus vivante, chaque camp évoluant désormais avec une certaine tranquillité d’esprit, une certaine légèreté. On enverra davantage de jeu de part et d’autres, affichant davantage de volume de jeu tant côté isérois que côté haut savoyard. D’un côté, on tirait ainsi un sympathique baroud d’honneur en se faisant un point d’honneur à franchir le rideau défensif local, de l’autre on voyait là un bon moyen de limiter les risques de blessures les phases de combat ayant laissé place à un jeu plus échevelé, plus aéré. Toutefois, quel que soit l’exercice de style proposé, Annecy se montra plus incisif, plus adroit que son adversaire pour concrétiser toutes ces bonnes intentions d’autant plus que les annéciens se firent un malin plaisir à se nourrir de tous les errements de leur adversaire. Une faute dans un regroupement dès la reprise et JORDAN entama cette période par une nouvelle pénalité bottée des 25m droite en coin (19 – 6 à la 42ème). Puis quand SITTERLIN commet un en avant à la réception d’une chandelle, c’est LALOO qui fait rebondir le jeu au large avec le concours de VIGNE qui cadra 2 défenseurs pour servir à hauteur JORDAN qui déchira la défense iséroise pour un essai imparable (26 – 6 à la 50ème). Avec de plus en plus de vitesse dans les transmissions, de gaz dans les jambes, Annecy faisait de nombreux dégâts dans une défense visiteuse souvent prise de vitesse. Un atout qu’exploita souvent FROMONT qui, outre quelques relances de la meilleure veine, usa également à bon escient du jeu au pied dans le dos de la défense iséroise à l’exemple de ce petit coup de pied rasant sur l’aile gauche à l’attention de DESFOURS qui poussa le ballon au pied aussi bien que GOVOU au temps de sa splendeur, prit de vitesse VEYRET mais sans pouvoir aplatir victorieusement dans l’en-but, la ballon étant sorti des limites du terrain (58ème). Pas bien grave, car, sur cette action, JORDAN sanctionnera un hors-jeu de ligne adverse d’une nouvelle pénalité (29 – 6 à la 58ème) avant que HETTICH ne soit plus prompt à récupérer une chandelle au cœur de la défense iséroise et ne lance une offensive qui rebondira grand côté pour une percée de GIDEL plein axe qui mettra SITTERLIN dans le vent pour aller inscrire le troisième essai annécien au milieu des bois. Avec la transformation de JORDAN, Annecy menait par 36 à 6 (60ème), se permettant dans la foulée de faire participer tout le monde tout en préservant l’effectif de toute usure physique. Saint Savin profitera alors de ce turn-over massif pour mettre le nez à la fenêtre et produire un jeu plus cohérent, plus vivace, provoquant quelques trous dans une défense locale qui se montra solidaire pour éteindre ces offensives pourtant bien élaborées à l’image de cette percée plein champ de MEZGUICHE qui sera repris à quelques enjambées de la terre promise (65ème). Une terre promise qu’ils parviendront tout de même à atteindre au terme d’une superbe offensive mêlant avants et trois-quarts et achevée par une passe au pied de PETETIN sur l’aile gauche pour JOURSON qui décala ROBERT qui ira inscrire un fort bel essai (78ème) qui récompensait le XV isérois de son appétit offensif et de son état d’esprit exemplaire qui donna le ton d’une rencontre jouée en toute loyauté. PETETIN ajouta la transformation qui scellait le score final sur la marque de 36 à 13. Saint Savin sortait la tête haute de la compétition en ayant fait honneur à ses couleurs tout en ayant pu faire participer plusieurs jeunes joueurs à la fête des phases finales. Annecy signait quant à lui de belle manière sa qualification pour les 8ème de finale du Championnat de France au terme d’un match mené avec une poigne de fer.

Car jamais Saint Savin n’a trouvé les clefs de la défense locale, subissant la puissance physique haut savoyarde, le mordant d’une défense qui ne laissa pas le moindre espace, le moindre intervalle à son adversaire pour s’exprimer. Etouffants ces annéciens, mais bigrement efficace dans leur entreprise, car ils ont pu, ils ont surtout su se rendre cette partie plus facile en agissant de la sorte avec une telle emprise sur la rencontre durant tout le premier acte. Sans cet indispensable travail de fond et de force, Annecy n’aurait peut-être pas déroulé si aisément son jeu par la suite et achevé cette rencontre sur une note guillerette. Ce faisant, ils se sont montrés dignes du rugby offensif prodigué en levé de rideau par leurs élèves, les juniors Balandrade, avec qui ils partagent quelques oppositions. Mais ils ne semblent pas partager que cela, tant les jeunes pousses annéciennes sont également parvenues à cuire à petit feu leurs homologues d’Ugine-Albertville qui possédaient pourtant quelques beaux spécimens, mais pas l’organisation des annéciens. Cette cohérence leur a permis de faire chanter le cuir durant toute la rencontre, multipliant courses, cadrages et passes à l’envie sans jamais tomber ni dans l’individualisme ni dans la facilité. Les p’tits gars de la Yaute se sont envoyés pour planter 8 essais et embellir la journée d’une victoire probante sur le score de 46 à 3, leur permettant de rester en course pour terminer à l’une des 2 premières places de leur poule qualificative pour la suite de la compétition. Seule l’équipe « réserve » n’a pas connu la victoire ce dimanche, devant s’incliner par 17 à 14 face à La Voulte-Valence, un sacré client, vice champion de France en titre et à nouveau bien armé pour décrocher le Bouclier de Brennus. On savait la tâche ardue. Elle s’est peut-être montrée insurmontable mais cette défaite en 8ème de finale ne doit pas ternir une saison réussie voire remarquable au regard du parcours effectué en phase retour. Thierry CORNU pouvait ainsi tirer sa révérence avec la satisfaction du devoir accompli.

Désormais, tout le groupe « senior » est tourné vers la confrontation la plus importante de la saison, ce 8ème de finale également joué en deux manches qui verra Annecy se mesurer à Aubenas, club ayant terminé 1er de sa poule avec un bilan comptable quasiment similaire aux annéciens. Mais ce sont surtout deux ex-pensionnaires de Fédérale 1, tous deux relégués à la dernière intersaison, qui s’affrontent pour l’accession, les deux équipes ayant la particularité d’avoir conservé leurs ossatures respectives en dépit de la relégation. La confrontation promet d’être chaude et indécise, Aubenas s’étant qualifié en infligeant 2 sévères défaites à Grasse avec plus de 30 points inscrits à chaque fois, ce que ni Annecy ni les autres équipes de la poule n’étaient pas parvenu à faire aux dépens des grassois. Une référence qui vous classe la qualité de l’opposition réputée pour la puissance de son pack et la vitesse de sa ligne d’attaque. Et pourtant, outre la victoire absolument impérative, les annéciens seraient bien inspirés de s’imposer au Stade des Fins, dimanche prochain, sans laisser le point de bonus défensif aux ardéchois afin de préserver quelques chances d’accession avant le match retour dans l’arène ardéchoise réputée pour sa ferveur. Si la Haute Savoie est une terre de sommets, c’est au Stade des Fins que les aficionados du rugby haut savoyard sont attendus très nombreux pour aider les annéciens à atteindre le sommet de leur saison.

Les images de la rencontre : US Annecy – St Savin Sportif

Tagged: , , , , , , , , , ,